Version imprimable

Current Size: 100%

Fiches techniques

Chinon

 HISTOIRE AUTOUR DU CHINON 

La forteresse royale de Chinon, qui domine la Vienne, fut le lieu de séjour de nombreux rois et princes, des Plantagenêt jusqu’à Richelieu. En 1429, Charles VII y reçut Jeanne d’Arc venue le convaincre de reconquérir le royaume de France. Egalement terre natale de Rabelais, l’histoire et ses versions romancées sont gravées dans l’architecture et le paysage de Chinon pour en faire un lieu de pèlerinage (plus bachique que littéraire…) et un site au charme Renaissance très prisé des touristes.

 

LE VIGNOBLE

Localisation : L’aire d’appellation s’étend sur 18 communes d’Indre-et-Loire, de part et d’autre de la Vienne jusqu’à sa confluence avec la Loire.

Superficie : 2 364 ha

Sols : terrasses alluviales (anciennes et récentes) des bords de la Vienne, composées de graves et de sables ; coteaux et les buttes calcaires du Turonien (tuffeau jaune) situés en bordure des axes fluviaux ; plateaux et buttes constitués essentiellement d’argiles à silex et de sables (Sénonien).

Climat : Le large confluent de la Loire et de la Vienne est une porte d’entrée à la douceur atlantique. Le climat océanique pénètre donc par les deux vallées jusqu’à la plus lointaine pente ou terrasse. Pays de la Rose des vents, chaque millésime est marqué par une dominante (45 / 55 %) de vent, différente : soit du sud-ouest (chaud et humide), soit d’est (frais et sec).

 

LE VIN

Production annuelle : 15 millions de bouteilles par an (110 000 hl)

Couleurs : rouge (85% de la production), rosé (13%), blanc (2%)

Rendement de base : 55 hl/ha

Rendement moyen : 47 hl/ha sur les 5 dernières années

Cépages : Le rouge et le rosé proviennent quasi exclusivement du Cabernet Franc (ou Breton), même si le Cabernet Sauvignon est autorisé dans la limite de 10% de l’assemblage. Le blanc est issu du Chenin (ou Pineau de Loire)

Pratiques culturales dominantes : Densité de 4 500 pieds/ha. Taille sévèrement réglementée, généralement Guyot simple pour le Cabernet.

 

DÉGUSTATION

Caractéristiques sensorielles du Chinon rouge : 

La gamme s’étend des vins légers et friands aux vins structurés et puissants, on peut trouver des chinons jeunes et profond, ou de garde et fruités, etc., tous ont en commun le fruit, la fraîcheur, l’acidulé, un coté aérien, léger, digeste, des tanins souples.

Robe aux reflets pourpres toujours intense part de la cerise jusqu’au violet dense.

Au nez, c’est un festival de fruits rouges (fraise, framboise, cerise, groseille...), évoluant peu à peu vers les fruits noirs compotés (mûre, cassis, pruneaux), les épices douces (cannelle, vanille, cardamome...) et le gibier (cuir, fourrure...).

En bouche, souples ou corsés, ils apprécient toujours une mise en scène gourmande, qu’elle soit simple ou sophistiquée.

Température de service : 14-15°C pour les jeunes, 16-17°C s’ils ont de l’âge. Il est recommandé de les carafer, afin d’assouplir les premiers et de décanter et épanouir les seconds.

Potentiel de garde : Selon leur type, les Chinon atteignent leur maturité entre 2 et 5 ans ou entre 10 et 20 ans.

 

Caractéristiques sensorielles du Chinon rosé : 

Sa couleur va du saumon très pâle au rose intense, au nez il évoque pêche, litchi, rose, pomelo et petits fruits rouges, en bouche, sa matière est souple et structurée.

 

Caractéristiques sensorielles du Chinon blanc : 

Le Chinon blanc est un « vin de taffetas » très minéral, à la robe d’or pâle, au nez d’agrumes et floral, à la bouche fraîche et gourmande.

 

Bourgueil

HISTOIRE AUTOUR DE BOURGUEIL 

La culture de la vigne remonte sans doute ici à l’époque romaine, mais c’est autour de l’abbaye de Bourgueil, fondée en 990, que se développa véritablement le vignoble. Le cépage Breton (Cabernet Franc) y fit son apparition en 1152, grâce à l’union politique de l’Anjou et de l’Aquitaine.

 

LE VIGNOBLE 

Localisation : L’aire d’appellation s’étend sur 7 communes, sur la rive droite de la Loire. La pente est douce et le paysage aux multiples parcelles ressemble à une mosaïque qu’éclairent les constructions en pierres blanches de tuffeau.

Superficie : 1 400 ha

Sols : La moitié du vignoble est située sur le coteau dominant la Loire dont les sols sont constitués de tuffeau (craie du Turonien) ; l’autre moitié sur des terrasses de sables et de graves (alluvions anciennes de la Loire).

 

Climat : Le vignoble bénéficie d’une large ouverture sur la Loire, les influences atlantiques remontant la vallée s’y font nettement sentir. Le coteau exposé plein Sud et le plateau couvert de forêt protègent la terrasse des vents du Nord. On y trouve un microclimat doux et tempéré.

 

LE VIN

Production annuelle : Environ 70 000 hl dont 4% de rosé

Couleurs : Rouge et Rosé

Rendement de base : 55 hl/ha

Cépages : Cabernet Franc (quasi unique), Cabernet Sauvignon toléré dans la limite de 10% de l’encépagement.

Pratiques culturales dominantes : Densité de 5 000 pieds/ha. Au printemps, taille Guyot simple sévèrement réglementée.

 

DÉGUSTATION

Caractéristiques sensorielles :

Robe éclatante, soutenue, de couleur pourpre

Nez intense de petits fruits rouges (griotte, fraise…) pour les vins de graviers ; framboise mûre, réglisse et épices pour les vins de tuffeau qui évoluent vers des notes animales (cuir, fourrure…) et de torréfaction.

Bouche souple et coulante pour les uns ; dense et charnue pour les autres, qui s’assagissent avec le temps. Fin de bouche fraîche et équilibrée.

Température de service : 14°C pour de jeunes vins de terrasses, 17°C pour des vins plus âgés.

Potentiel de garde : Les vins de graves arrivent rapidement à maturité (2 à 4 ans), alors que les vins de tuffeau ne commencent à exprimer leur complexité qu’après 5 ans de garde.

 

Saint Nicolas de Bourgueil

HISTOIRE AUTOUR DE SAINT NICOLAS DE BOURGUEIL 

La culture de la vigne remonte sans doute ici à l’époque romaine, mais c’est autour de l’abbaye de Bourgueil, fondée en 990, que se développa véritablement le vignoble bourgueillois, dont celui de Saint-Nicolas. Le cépage Breton y fit son apparition en 1152, grâce à l’union politique de l’Anjou et de l’Aquitaine.

 

LE VIGNOBLE

Localisation : L’aire d’appellation épouse les contours de la commune de Saint-Nicolas-de-Bourgueil. Le vignoble est situé aux confins de la Touraine et de l’Anjou, dans le prolongement Ouest de celui de Bourgueil, sur la haute terrasse de la rive droite de la Loire.

Superficie : 1 050 ha

Sols : L’aire est située en majorité sur une large terrasse d’alluvions anciennes dont les sols profonds sont constitués de sables et de graviers. Au dessus des terrasses, le tiers du vignoble s’étend sur un coteau de tuffeau (craie du Turonien) recouvert de sables.

Climat : Le vignoble est largement ouvert sur la Loire qui, à cet endroit-là, avec le confluent de la Vienne, prend des dimensions exceptionnelles et laisse amplement pénétrer les influences maritimes. Le climat est donc légèrement plus océanique qu’à Bourgueil, avec le même coteau couvert de forêt qui protège les pentes bien exposées des vents du Nord.

 

LE VIN

Production annuelle : Environ 59 000 hl dont 2% de rosé

Couleurs : Rouge, Rosé

Rendement de base : 55 hl/ha

Cépages : Cabernet Franc (Cabernet Sauvignon toléré dans la limite de 10% de l’assemblage, mais très peu utilisé)

Pratiques culturales dominantes : Densité de 5 000 pieds/ha. Taille sévèrement réglementée, généralement Guyot simple.

 

DÉGUSTATION

Caractéristiques sensorielles :

Robe éclatante, soutenue, de couleur pourpre.

Nez intense de petits fruits rouges et de violette pour les vins de graviers ; framboise, mûre, réglisse et épices pour les vins de tuffeau qui évoluent vers des notes de cuir et de sous-bois.

Bouche souple et coulante pour les uns ; dense et charnue pour les autres, qui s’assagissent avec le temps. Fin de bouche fraîche et équilibrée.

Température de service : 14°C pour des jeunes vins de terrasses, 17°C pour des vins plus âgés

Potentiel de garde : Les vins de graves arrivent rapidement à maturité, alors que les vins de tuffeau s’épanouissent entre 5 et 10 ans de garde.

 

Touraine Azay-le-Rideau

HISTOIRE AUTOUR DE TOURAINE AZAY-LE-RIDEAU

Le vignoble ridellois est certainement le berceau gallo-romain de la viticulture en Touraine. Il constitue désormais l’écrin du merveilleux château d’Azay, dont les hôtes royaux faisaient figurer en priorité sur leur table les vins du terroir.

 

LE VIGNOBLE

Localisation : L’aire d’appellation s’épanouit sur huit communes des coteaux de l’Indre et de la Loire, à proximité de leur confluent.

Superficie : Environ 60 ha

Sols : « Perruches » (argiles à silex), « aubuis » (argilo-calcaires) et sables éoliens mêlés d’argiles.

Climat : Doux, favorisant certaines années l’élaboration de vins mœlleux.

 

LE VIN

Production annuelle : 1 800 hl dont 60 % de rosés

Couleurs : Rosé, Blanc et Moelleux

Rendement de base : 55 hl/ha

Cépages : Rosés issus à 60 % minimum de Grolleau, pur ou assemblé avec Gamay, Côt ou Cabernet ; blancs issus à 100 % de Chenin (parfois vinifiés en demi-sec)

Pratiques culturales dominantes : Densité de 6 600 pieds/ha. Taille Guyot simple ou éventail.

 

DÉGUSTATION

Caractéristiques sensorielles :

Robe claire et brillante pour les rosés, cristalline pour les blancs.

Les rosés présentent des arômes de rose, lilas, poire, cerise, groseille et amande. Les blancs portent souvent une note minérale, avec une dominante de fruits frais et agrumes évoluant sur le coing et l’abricot.

La bouche est fine et élégante pour les rosés, souvent ample pour les blancs.

Température de service : 10°C

Potentiel de garde : Les rosés se boivent jeunes, contrairement aux blancs d’une grande longévité (10 ans).

 

Touraine Noble-Joué

 HISTOIRE AUTOUR DE Touraine Noble-joué

La présence du Noble- Joué est attestée à la cour du roi Louis XI. Au sommet de sa renommée au XIXème siècle, le vignoble demande l ’AOC en 1939, mais l’entrée en guerre fait oublier le dossier. Partiellement détruit puis grignoté par l’urbanisation le vignoble s’éteint jusqu’en 1975 où il est relancé par un groupe de vignerons. Il a maintenant retrouvé son succès sur les tables tourangelles.

 

LE VIGNOBLE

Localisation : entre Indre et Cher, au Sud de l’agglomération tourangelle.

Superficie : 30 ha.

Sols : Calcaires, argilo-calcaires et argiles à silex.

Climat : Tempéré à influence océanique.

 

LE VIN

Production annuelle : 1 600 hl

Rendement de base : 55 hl/ha

Rendement moyen : 47 hl/ha sur les 5 dernières années

Cépages :  Vin gris original, le Noble-Joué est issu d’un subtil assemblage des trois Pinots. Le Pinot Meunier constitue le corps et la puissance, le Pinot Gris donne fruité et finesse, le Pinot Noir apporte la rondeur et la longueur

 

DÉGUSTATION

Caractéristiques sensorielles : 

 Robe rose très pâle à reflets gris ou argentés, d’où son nom de « vin gris ».
Nez : Notes de groseille, de fruits de bois, parfois de bonbons aux fruits ou de fleurs des champs.
Bouche : Bouche souple, assez ronde, privilégiant une finale fraîche.

Température de service : 6-8°C

Potentiel de garde : À boire dans leur jeunesse.